We’re available from 9 am to 6 pm on weekdays. Contact Us.
Tout premier rapport sur l'utilisation des TIC par les jeunes au Luxembourg

Le Service national de la jeunesse (SNJ), coordinateur de l'initiative gouvernementale BEE SECURE, a publié le tout premier rapport sur les tendances actuelles de l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) par les jeunes au Luxembourg. Le rapport a été présenté le 8 février lors de la Journée mondiale "Safer Internet Day", laquelle se déroule cette année sous le slogan "Ensemble pour un meilleur internet". 

Afin de pouvoir suivre les évolutions en matière d'utilisation des TIC et de risques y liés, ce rapport annuel, intitulé "BEE SECURE Radar", documente les observations réalisées par BEE SECURE au cours de ses activités pendant l'année scolaire 2020-2021.

Il repose également sur les résultats d'enquêtes menées auprès des parents sur l'utilisation des TIC par leurs enfants, et auprès des jeunes (17-30 ans) sur leur propre utilisation des TIC. Les questions portaient à la fois sur le type et la durée d'utilisation des appareils numériques et sur l'évaluation et l'expérience des risques et des dangers. Ces enquêtes indiquent certaines tendances pour trois groupes d'âge.

"Ce rapport nous montre une fois de plus combien il est important de continuer à informer et sensibiliser les adultes et les jeunes sur les risques d'un temps d'écran trop important", souligne Claude Meisch.

Plus de trois heures par jour sur smartphone

Près de 80% des enfants possèdent leur propre smartphone à l'âge de 12 ans, l'âge typique de la fin de l'école primaire et du début de l'enseignement secondaire. Plus de 40% des enfants ont reçu leur premier smartphone déjà avant cet âge. Les 17 à 30 ans en possèdent pratiquement tous un.

La grande majorité des 3 à 11 ans passe moins d'une heure par jour en semaine sur leur smartphone (76%) ou leur tablette (65%). 45% des parents des 12 à 16 ans indiquent que leur enfant passe plus de 3 heures par jour sur son smartphone en semaine, alors que c'est le cas de 59% le week-end. Parmi les 17 à 30 ans, pas moins de 52% disent passer plus de trois heures par jour sur leur smartphone en semaine, alors qu'ils sont 69% le week-end.

Temps d'écran et fake news au sommet des risques

L'évaluation des résultats des deux enquêtes menées par le SNJ et l'analyse des thèmes sur lesquels portaient les demandes d'informations et de conseils adressées à la BEE SECURE Helpline, indiquent que les principaux risques liés à l'usage des TIC, du point de vue des groupes cibles, sont: le temps d'écran/l'utilisation excessive, la désinformation (fake news), les contenus haineux ou violents, le cyberharcèlement, la cybercriminalité (e-crime), les contenus non adaptés à l'âge, l'influence des modèles en ligne ainsi que les risques liés à la protection des données/de la vie privée en ligne.

Les parents estiment que les enfants âgés de 3 à 16 ans sont principalement exposés au risque de "passer trop de temps en ligne" – un risque qui n'apparaît pas dans les dangers les plus fréquemment cités par les jeunes âgés de 17 à 30 ans. Ils considèrent la désinformation et les fausses nouvelles ou "fake news" comme le risque auquel ils sont le plus exposés.

Le rapport conclut sur l'importance de bien connaître les tendances de l'utilisation des TIC par les enfants et les adolescents. Cette connaissance contribue à mieux évaluer et comprendre la réalité au Luxembourg. Par conséquent, enquêtes et analyses seront développées et affinées à l'avenir.

Ce rapport, qui sera désormais publié annuellement, a pour but d'informer tous les acteurs qui s'engagent ensemble pour une utilisation plus sûre d'internet par les enfants et les jeunes et de les aider à orienter leurs actions.

Source : Service national de la jeunesse (SNJ)