We’re available from 9 am to 6 pm on weekdays. Contact Us.
Près d'un quart des entreprises du Benelux a été victime l'an dernier d'au moins 7 cyberattaques

D'après une nouvelle étude de Trend Micro, leader en cloud security, 23 % des entreprises du Benelux ont reconnu avoir subi au moins 7 cyberattaques et tentatives d'infiltration de leurs systèmes et réseaux. Une très large majorité des sociétés interrogées (78 %) a reconnu craindre que les chances de réussite de ces tentatives au cours des 12 prochains mois soient assez probables, voire très probables.

"Le Cyber Risk Index (CRI) est une source indispensable pour un nombre croissant de CISO en vue d'évaluer leur capacité de réaction aux cyberattaques", assure Jon Clay, Director of Global Threat Communications chez Trend Micro. "Comme nouveauté, nous avons rajouté cette année les données d'Europe et de l'APAC pour obtenir une image vraiment mondiale. Cet index permettra aux entreprises du monde entier de mieux décortiquer la situation complexe, de diminuer les menaces extérieures et de pallier les carences en compétences. Il vise aussi à améliorer la sécurité sur le cloud, à minimiser les risques de cyberattaque et à doper le redémarrage après la pandémie."

Le CRI est échelonné de 10 à -10, qui représente le niveau de risque le plus élevé. Le niveau actuel mondial de l'index est estimé à - 0,41, ce qui correspond à un "risque accru".

Les firmes du Benelux qui ont été sondées par cette étude ont ciblé les principales menaces de cyberattaque :

- Logiciel malveillant sophistiqué (39 %)

- Advanced Persistent Threats (APT?; 37 %)

- Denial of Service (DoS?; 34 %)

- Clickjacking (33 %)

- Initiés malveillants (32 %)

- Ransomwares (29 %)

- Phishing et social engineering (28 %)

 

"Le CRI de Trend Micro est une ressource très pratique pour les entreprises qui veulent mieux cerner les risques sur la cybersécurité", déclare le Dr Larry Ponemon, CEO de l'institut Ponemon. "Ce rapport 2020, étendu à l'échelle planétaire, donne aux entreprises accès à des informations très précieuses. Quels que soient leur taille et leur secteur d'activité, elles peuvent l'utiliser en vue d'améliorer leur stratégie de sécurité et mieux se préparer pour l'année prochaine."

Parmi les principaux risques de sécurité pesant sur l'infrastructure IT des entreprises du Benelux, les répondants ont désigné :

- Négligences internes (41 %)

- Complexité et directives organisationnelles (3 %)

- Infrastructure de cloud computing et fournisseurs (30 %)

- Environnements informatiques virtuels (serveurs, terminaux : 26 %)

- Carence en personnel qualifié (10 %)

L'étude CRI révèle une indiscutable augmentation des risques de sécurité en 2020. Elle illustre ces changements dans le temps, présente les principaux problèmes de sécurité pour les entreprises du monde entier et les conseille afin de les minimiser.

 

Le rapport complet exécuté par l'institut Ponemon est disponible à l'adresse https://www.trendmicro.com/en_nl/security-intelligence/breaking-news/cyber-risk-index.html

 

Communiqué par Trend Micro