We’re available from 9 am to 6 pm on weekdays. Contact Us.
LetzMath : une start-up de l'Université de Luxembourg parmi les lauréats des World Summit Awards

Pour la toute première fois, une start-up luxembourgeoise figure parmi les 40 lauréats des World Summit Awards, un concours international visant à promouvoir l'innovation numérique locale pour améliorer la société. La start-up LetzMath de l'Université du Luxembourg a présenté le programme Magrid, une solution d'apprentissage des mathématiques.

Magrid est un programme pédagogique neutre basé sur le plan linguistique qui vise à améliorer le développement des premières capacités visuelles-spatiales et mathématiques. La neutralité linguistique de Magrid supprime la barrière linguistique dans l'apprentissage des mathématiques et offre des chances égales à tous les apprenants, y compris à la population des apprenants de langues secondes, des malentendants et des personnes souffrant de troubles du langage, qui sont les populations généralement non desservies. Toutes les tâches de formation dans Magrid ont été développées conformément aux modèles de développement établis de la cognition numérique et aux résultats de la recherche empirique sur le développement visuo-spatial et numérique.

Magrid a été lancé à l'Incubateur de l'Université du Luxembourg à la suite du projet de recherche doctorale de Tahereh Pazouki, supervisé par les professeurs Antoine Fischbach, Romain Martin, Christine Schiltz, Philipp Sonnleitner et Christoph Schommer au Luxembourg Centre for Educational Testing à l'Université du Luxembourg.

"Ma passion et mon intérêt sont d'aider la population non desservie", déclare Tahereh. "Notre objectif à Magrid était de créer des programmes de formation pour les enfants ayant des besoins spéciaux. À ce stade, Magrid pourrait être utilisé comme une solution pour les étudiants ayant des difficultés linguistiques ou auditives, mais je prévois de développer davantage le programme pour répondre aux besoins des étudiants dyslexiques et autistes également".

La candidature de Tahereh à l'AMS faisait partie des 350 projets nominés dans 182 pays et fait maintenant partie des 40 startups sélectionnées en 2020. Les 40 lauréats, dont Magrid, se réuniront lors du congrès mondial de la WSA en mars pour présenter leurs projets.?

La WSA a été lancée en 2003 dans le cadre du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) des Nations unies. Elle contribue aux objectifs de développement durable des Nations unies en reconnaissant les contenus numériques locaux ayant un impact sur la société, en démontrant la richesse et la diversité des applications innovantes.

 

Communiqué par uni.lu