We’re available from 9 am to 6 pm on weekdays. Contact Us.
Les métiers du test évoluent grâce à l’agilité

Entreprises et administrations connaissent des transformations majeures : les attentes des consommateurs augmentent, les limites de l’industrie sont de plus en plus floues et les marchés ultra concurrentiels et dynamiques. Par conséquent, les organisations mettent l’accent sur l’agilité et réfléchissent à de nouveaux modèles d’affaires plus créatifs. Pour les organisations, la transformation numérique est devenue une priorité pour rebondir et se réinventer. Nous observons que ce tournant vers l’adoption de méthodes agiles est source de changement des mentalités et de mutation des métiers.

Article par Gayeree Sowamber (photo), testeuse chez CGI au Luxembourg

Méthode agile : un enjeu de culture

Toute méthodologie agile favorise l’itération continue à travers les cycles de vie des projets dans le but que la conception, le développement et le test se fassent de manière concomitante. L’agilité permet de casser la rigidité des DSI et de ses relations clients-fournisseurs pour évoluer vers des relations de partenariat. Et ceci n’est que le début : la finalité consistant à étendre l’agilité au sein de toute l’organisation.

Toute organisation ayant adhéré à ces méthodes en sort satisfaite, autant sur le plan humain que sur le plan financier. En effet, chaque acteur est beaucoup plus proche du résultat voulu, grâce à la visibilité des tâches qui sont revues à tout moment de l’état d’avancement. Pour couronner le tout, ces organisations connaissent aussi une amélioration de la communication entre l’ensemble des pôles actifs tout au long du projet. Ainsi, tous les risques sont anticipés en amont afin d’éviter les rebondissements.

Cette bascule accompagne la nécessité de recentrer l’humain sur la stratégie et permet de garantir la satisfaction des clients finaux. Un enjeu de culture avant tout, donc.

De l’émergence de nouveaux métiers à la revalorisation de métiers ancestraux

On s’en doute, qui dit nouvelle manière de fonctionner en équipe, dit changement d’organisation et réadaptation des métiers. Un nouveau mindset collectif et individuel est primordial pour remettre en question sa manière de travailler, et anticiper un accompagnement vers le changement.

C’est dans cet objectif que les Scrum master et autres coachs agiles ont fait leur apparition pour insuffler des façons de penser et de travailler qui privilégient une approche « test & learn » plutôt que la voie plus classique.

Prenons le métier du test. Avec l’évolution des pratiques, ce rôle incontournable doit absolument être correctement et clairement intégré dans le cycle de développement. Aucune surprise sur ce point, car ces fonctions vivent de profonds changements.

«Travailler en mode agile a changé l’environnement de travail de mon équipe. Il était donc important que nous nous y préparions pour délivrer à notre client à chaque itération, un produit de qualité, opérationnel et présentable. Je pense que mon métier de testeuse est aujourd’hui très valorisé», précise Gayeree Sowamber.

Aujourd’hui, les testeurs ne sont plus positionnés en bout de chaîne, mais sont au contraire au centre de chaque étape du projet, de l’expression du besoin du client à la mise en production de la mission.

Des «testeurs» aux Testeurs Assurance Qualité

La crise sanitaire a été un déclencheur pour certaines sociétés, qui ont commencé à accorder une grande importance à la méthodologie agile. Ainsi, nous assistons à une augmentation des compétences en tests au sein des projets pour garantir leur qualité et les intégrer dès le lancement des projets. Le test est aujourd’hui en grande partie automatisé, ce qui laisse le temps aux testeurs de se concentrer sur des actions plus complexes et à plus forte valeur ajoutée pour le projet.

«Depuis l'année dernière, nous travaillons en tant qu'équipe d'assurance qualité pour augmenter le quotient qualité dans nos livrables de test et dans nos projets. Je pense que la crise sanitaire nous a permis de revaloriser et redonner un élan à notre métier : nous sommes également en contact permanent avec les business analysts pour clarifier les exigences de notre client et acquérir de manière continue des connaissances fonctionnelles», insiste Gayeree.

Les méthodes agiles ont encore énormément à nous apprendre, d’autant que des techniques différentes émergent petit à petit à mesure que leur développement et leur utilisation gagnent en maturité…