We’re available from 9 am to 6 pm on weekdays. Contact Us.
Les entreprises doivent à la fois s’adapter à la nouvelle normalité et repousser leurs limites

Par Arnaud Bacros, General Manager Enterprise Benelux, Dell Technologies.Voici déjà des années que tout le monde parle de transformation numérique et que cette dernière est considérée, par toutes les entreprises, comme essentielle à leur survie. Un fossé béant sépare toutefois souvent la théorie de la pratique. C’est ce que révélait notre précédent Dell Technologies Digital Transformation Index 2018. Les projets de transformation numérique de nombreuses entreprises semblent pour ainsi dire avoir fait du sur-place tandis qu’autour d’elles, les progrès technologiques progressaient de manière exponentielle: regain des puissances de calcul, applications cloud en tous genres, IA et apprentissage automatique, “edge computing”, analytique… Un véritable feu d’artifice. Aujourd’hui, un petit virus invisible confronte ces entreprises à la réalité: jamais la transformation numérique n’a autant été synonyme d’urgence et de défi. Elles n’ont, aujourd’hui, plus le choix.

Business Continuity

Nous le ressentons bel et bien sur le terrain et les chiffres du nouveau Dell Technologies Digital Transformation Index 2020 le confirment. 80% des entreprises interrogées ont déployé, cette année, un ou plusieurs projets de transformation numérique à un rythme accéléré. Essentiellement en raison du Covid-19. L’étude constate cet effet d’accélération dans tous les secteurs: depuis la grande distribution et l’industrie manufacturière jusqu’aux secteurs de la finance et des soins de santé. La nécessité s’est soudain fait sentir de trouver des solutions permettant aux collaborateurs de travailler à partir de chez eux. Et cela ne concernait pas uniquement des appareils mobiles (tels que des portables) et des périphériques mais également l’infrastructure IT. Des solutions devaient également être trouvées afin de continuer à assurer les services à la clientèle. Cela porte un joli nom: garantir la continuité opérationnelle ou “business continuity”.

 

Budget et autres obstacles

En dépit de ces chiffres impressionnants - qui vaudraient une grande dis’ à l’université -, il reste encore pas mal de chemin à parcourir. 94% des personnes interrogées indiquent en effet que la transformation numérique constante n’a rien d’une évidence. De nombreux obstacles subsistent. Le plus important est le manque de budget et de ressources. La pandémie actuelle ne fait que le renforcer, à l’heure même où une situation de trésorerie saine est cruciale pour la survie de nombreuses entreprises. Il revient dès lors à l’ensemble de la chaîne — depuis les fournisseurs jusqu’aux distributeurs et revendeurs — de rechercher des solutions et de proposer des formules de financement créatives afin que tous puissent d’ores et déjà disposer des technologies nécessaires à leur transition vers le monde de demain. Et c’est ce que nous faisons. La situation nous pousse à réfléchir à la manière dont nous collaborerons, demain, avec nos partenaires.

Par ailleurs, ces mêmes entreprises déclarent pouvoir désormais disposer de volumes bien plus importants de données mais qu’il leur manque les compétences nécessaires pour en retirer les bons enseignements. Certaines parlent même d’excès d’informations ou de données. Attirer ces profils à court terme est tâche impossible. Ou excessivement onéreuse, tant ils sont convoités. A long terme, il s’agira par exemple de miser encore davantage sur l’enseignement des STEM. La technologie, à mon avis, a également un rôle à jouer en la matière. Tout comme les petites équipes IT font de plus en plus appel aux SOC (Security Operations Centers) de sociétés spécialisées en sécurité IT pour sécuriser et surveiller leur environnement IT, j’imagine fort bien voir apparaître des services qui interviennent sur cette infobésité afin de sélectionner les données pertinentes et en tirer les bonnes conclusions.

Un troisième obstacle à la transformation numérique que mentionnent de nombreuses entreprises est leur inquiétude en matière de confidentialité des données et de cyber-sécurité. Le fait est toutefois que la technologie est dès à présent un allié dans ces domaines. La cyber-criminalité est devenue à ce point sophistiquée et les attaques à ce point complexes qu’un simple pare-feu ne suffit plus. Il est désormais impossible d’assurer soi-même un suivi 24x7. Dans ce domaine, l’Intelligence Artificielle et l’apprentissage automatique aident les acteurs de la sécurité à identifier les attaques avant qu’elles ne se produisent. Bien plus rapidement que ne le pourrait un être humain.

Côté vie privée, on peut évidemment s’appuyer sur la législation (RGPD) mais également sur des technologies spécifiques — par exemple, des outils d’authentification et de chiffrement — qui font en sorte que seules les bonnes personnes puissent accéder à vos données. Et ce, quel que soit l’endroit où résident ces données — dans le cloud, sur site ou dans un centre de données. La blockchain, par exemple, peut elle aussi rendre les flux de données plus transparents et réduire sensiblement les risques de fraude.

Rien ne saurait plus arrêter cette évolution. Bien entendu, le rythme diffère d’une société ou d’un secteur à l’autre. Comme dans tout, vous avez des précurseurs, des utilisateurs précoces, le gros du peloton et les retardataires. Mais en vous engageant à pratiquer la transformation numérique de manière permanente — en ce compris en ces temps d’incertitude —, vous avez la possibilité, en tant que société, de façonner votre avenir idéal. Le nombre d’entreprises qui ont réagi à la pandémie illustre combien les processus opérationnels peuvent être flexibles et combien les entreprises peuvent se transformer rapidement.

Une chose est sûre: plus vous ferez vôtre la technologie, plus vous serez à même de mettre en oeuvre rapidement et facilement la transformation numérique au sein de votre entreprise.