We’re available from 9 am to 6 pm on weekdays. Contact Us.
Le rapport de NTT sur le cloud hybride révèle les principaux facteurs qui sous-tendent à son adoption

NTT Ltd, l’entreprise mondiale de services technologiques, publie aujourd’hui son rapport 2021 sur le cloud hybride, qui souligne le besoin critique d’agilité des entreprises et le rôle que le cloud hybride a joué pour les aider à y parvenir. 

Avant la Covid-19, de nombreuses entreprises s’étaient lancées dans des parcours de transformation numérique, mais la pandémie a révélé que beaucoup d’entre elles n’étaient pas aussi agiles qu’elles le pensaient. Elle a mis en évidence les lacunes des entreprises en matière d’infrastructure, de sécurité et d’architecture réseau dans le cloud, entravant leur capacité à s’adapter et à conserver leur agilité. 

La situation sanitaire a imposé un changement de mentalité culturelle et poussé les organisations mondiales à adapter leurs plans d’agilité. Celles-ci doivent en effet cesser de récupérer des infrastructures et des applications pour installer leurs employés de bureau à leur domicile et leur permettre d’y travailler. Malgré cette incertitude, la pandémie a offert une belle occasion d’accélérer les initiatives de transformation numérique. 

Le rapport, qui s’appuie sur des recherches menées auprès de 950 décideurs dans 13 pays, a souligné la dépendance croissante à l’égard de la technologie et mis en lumière les éléments suivants : 

- Une bouée de sauvetage pour les entreprises : 89,5 % estiment que la pandémie a obligé leur entreprise à se tourner plus que jamais vers la technologie

- Les avantages du cloud hybride sont déjà évidents : 60,9 % des organisations dans le monde utilisent ou pilotent déjà un cloud hybride

- Le cloud hybride, c’est l’avenir : l’étude a révélé que 32,7 % des personnes interrogées prévoient de mettre en œuvre une solution hybride dans un délai de 12 à 24 mois

Il est clair que le cloud hybride est désormais considéré comme essentiel pour les processus basés sur les données et les décisions en temps réel, aujourd’hui et à l’avenir. 

 

Le cloud hybride permet de réaliser des économies lorsqu’il est correctement mis en œuvre

En cette période d’incertitude, les entreprises continuent de serrer les cordons de leur bourse et se tournent vers le cloud hybride pour accroître leur rentabilité et stimuler leurs performances globales. Le rapport a révélé que l’adoption du cloud hybride est principalement motivée par l’augmentation de l’efficacité du coût total des opérations informatiques (41,3 %), en particulier compte tenu du passage à un modèle de main-d’œuvre dispersée, dans lequel les entreprises doivent désormais accéder à des données et des applications de plusieurs nouvelles manières, souvent complexes.  

En outre, l’utilisation du cloud hybride aide près d’un tiers des entreprises (32,8 %) à accélérer le déploiement d’applications et de services, afin d’améliorer l’efficience opérationnelle. Après avoir travaillé avec NTT pour mettre en place une infrastructure informatique hybride, Christophe Le Caignec, responsable des opérations informatiques chez Lefebvre Sarrut Services, a déclaré : « Notre infrastructure nous permet désormais de consacrer notre temps et nos ressources au développement d’applications et à la gestion du cycle de vie, ce qui nous aide à lancer de nouveaux services beaucoup plus rapidement. »

Les entreprises doivent mettre en place un cloud hybride de manière à optimiser les environnements pour maximiser l’efficacité. C’est pourquoi plus de la moitié des organisations (52,7 %) s’accordent sur la nécessité de faire appel à des experts, tels que les fournisseurs de clouds gérés.

 

Surmonter les obstacles

Au-delà de l’optimisation des coûts, les entreprises sont également chargées de changer les comportements à l’égard de la sécurité, de la conformité et de la complexité de la mise en œuvre du cloud hybride. Selon le rapport, près de la moitié des personnes interrogées (46,3 %) affirment que les difficultés de gestion de la sécurité des données constituent le principal obstacle à l’adoption du cloud hybride. Pour surmonter ces difficultés lorsqu’elles travaillent dans des environnements aussi complexes, les organisations doivent choisir le bon environnement qui hébergera en toute sécurité leurs applications critiques dans des clouds publics et privés, et collaborer avec un partenaire qui comprend les secteurs dans lesquels elles travaillent pour garantir la conformité. 

Le rapport indique que les performances des réseaux et le manque de compétences étaient également considérés comme des entraves importantes à l’adoption du cloud hybride. Ces deux problèmes, s’ils ne sont pas traités de manière appropriée lors de la mise en œuvre du cloud, pourraient saper les avantages qu’il offre. 

Rob? Lopez, vice-président exécutif de l’infrastructure intelligente chez NTT Ltd, commente : « En cherchant à définir la voie à suivre pour cette nouvelle année, les entreprises doivent se tourner vers des environnements cloud hybrides offrant suffisamment d’agilité et de sécurité, et étant soutenus par la bonne architecture réseau, tout en répondant aux exigences de conformité. C’est la base qui assurera le succès du cloud et permettra aux entreprises de faire face à tous les bouleversements qui se présenteront. »

 

Un partenariat pour la réussite 

La collaboration du secteur et le travail avec des experts externes fourniront aux entreprises les connaissances et les compétences nécessaires pour mettre en place leurs environnements hybrides dans le cloud, afin de gagner en agilité. Lorsque nous avons interrogé nos répondants sur les types de partenariats choisis, 72,1 % des entreprises ont déclaré avoir fait appel à des intégrateurs systèmes, tandis que 58,2 % se sont tournées vers des consultants spécialisés en sécurité de l’information ou à des MSSP, ce qui souligne l’importance de la sécurité pour les déploiements dans le cloud. 

 

Communiqué par NTT