We’re available from 9 am to 6 pm on weekdays. Contact Us.
Jean-Luc Brach : "Les fonctions avancées du Cloud sont impressionnantes"

Elu CIO of the Year 2016 par les membres du jury de la dixième édition des Luxembourg ICT Awards, Jean-Luc Brach a consacré une grande partie de sa carrière à mettre en place des programmes de transformation. Passionné par les technologies numériques et l'innovation, il a travaillé dans divers domaines liés à l'informatique, sur différents continents et s'est immergé dans différentes cultures. Il nous fait part de ses réflexions quant aux concepts évoqués tout au long du Gartner Symposium/ITxpo 2017 qui s'est tenu du 5 au 9 novembre à Barcelone.

"Cette édition du Symposium de Gartner est selon moi une bonne cuvée et j'y ai découvert des évolutions majeures par rapport à l'année dernière. J'ai ainsi été particulièrement surpris par l'accélération des fonctions avancées du Cloud et par les outils dont nous disposons aujourd'hui pour créer des applications en orchestrant des APIs et des solutions "of-the-shelf". Google, Microsoft et Amazon, notamment, ont mis au point des produits dotés d'un potentiel extraordinaire en matière d'Intelligence Artificielle. Microsoft a non seulement intégré des agents intelligents dans sa suite Office mais l'éditeur propose également des APIs qui permettent aux développeurs d’ajouter facilement des fonctions d’intelligence artificielle dans les applications. Il est aujourd'hui relativement simple d’ajouter, dans une application métier, de la reconnaissance d’objet, de la reconnaissance faciale ou des fonctions avancées de découverte de signaux faibles au sein d'une masse de données dans un contexte de Big Data"

 

"Outre l'IA, les analystes de Gartner conseillent vivement aux CIOs de s'intéresser de près à deux autres technologies appelées, selon eux, à devenir cruciales pour les entreprises :  les APIs et l'IoT. Par contre, concernant la technologie Blockchain, ils ne voient d'application concrète à grande échelle des technologies Blockchain qu'à partir de 2025-2030 car aujourd'hui, disent-ils, la plupart des applications Blockchain disponibles correspondent peu ou prou à des utilisations de type base de données et n'exploitent pas les attributs intrinsèques de cette technologie."

 

"Ce qui me semble impératif, ce sont les APIs et surtout la manière de les utiliser : comment orchestrer les applications en utilisant, de manière sécurisée, ces blocs de construction. En matière de services IA, il s'agit soit de les développer en interne, si l'on dispose des compétences et des ressources nécessaires, soit d'apprendre à utiliser les briques de base développées par des sociétés tierces et à les intégrer dans le parc applicatif. L'IoT peut apporter beaucoup à certaines industries à condition cependant de prendre les mesures qui s'imposent en matière de sécurité."

 

"J'adhère aussi au point de vue des analystes Gartner lorsqu'ils affirment qu'il est temps pour les entreprises de libérer la shadow IT, sur laquelle reposent parfois des processus critiques pour l'entreprise, en offrant un canevas aux utilisateurs – aux développeurs citoyens selon les termes utilisés par le cabinet – afin qu'ils puissent développer, en toute sécurité cette fois, des applications avec peu ou pas de code à partir d'outils disponibles dans le Cloud. Je pense à des solutions de marketing, d'événementiel, ou de workflow. Il y a toute une mouvance dans ce domaine qui commence à devenir parfaitement utilisable en production et c'est quelque chose qu'il faut suivre de près."

 

"En corollaire, les analystes de la firme ont souligné la rareté des ressources nécessaires à la mise en œuvre de ces technologies : comment capturer les nouveaux talents, comment développer de nouvelles compétences à partir des ressources existantes ? Les développeurs historiques (Cobol, etc.), par exemple, peuvent faire d'excellents Business Analysts. Ce sont de fins connaisseurs de l'entreprise et de ses processus qu'il est essentiel de former aux nouveaux outils. Il faut certainement tirer parti de cette opportunité en ces temps difficiles en matière de recrutement."

 

"Quant au CIO, je suis convaincu que son rôle sera très différent demain de celui que nous lui connaissons aujourd'hui. De producteur d'applications, il est appelé à devenir un intégrateur et un orchestrateur de services et de solutions disponibles dans le Cloud."

 

Propos recueillis par Michaël Renotte