We’re available from 9 am to 6 pm on weekdays. Contact Us.
Forrester : 76% des DSI européens sont sous-qualifiés pour l'automatisation

Forrester prédit que les initiatives de santé et de sécurité lancées pendant la pandémie réduiront les incitations et retarderont davantage les plans d'automatisation des DSI à travers l'Europe. Ceci malgré le fait que 76% des organisations européennes sont déjà favorables à l'automatisation contre 65% en Asie-Pacifique et 73% en Amérique du Nord.

Selon un nouveau rapport de Forrester, « The Path to Automation In Europe - Why And How It Will Be Different » , des analystes principaux Dan Bieler et Bernhard Schaffrik, seuls 20% des dirigeants européens peuvent clairement expliquer comment l'automatisation pourrait améliorer leurs processus commerciaux. Ces mêmes dirigeants font face à une surveillance accrue du gouvernement sur les progrès de l'automatisation en raison de son impact sur l'emploi.

Malgré ses limites, des secteurs tels que les services publics, la fabrication et la finance sont à la pointe de l'automatisation en Europe. Les marchés du travail comme l'Allemagne, qui a déjà un haut niveau d'automatisation, devraient connaître une croissance plus rapide, tandis que l'Europe du Sud et de l'Est s'automatisera plus lentement en raison de son impact sur les processus de production, les personnes, l'expérience client et l'emploi.

À court terme, Forrester s'attend à des restrictions alors que les entreprises repensent l'automatisation et profitent des plans de relance du gouvernement et des mesures de protection de l'emploi. À moyen et long terme, cependant, davantage de DSI européens renforceront la résilience de leurs entreprises face aux événements pandémiques et s'orienteront à terme vers une "production sans interruption" grâce à l'utilisation de processus de production entièrement automatisés basés sur des technologies telles que la connectivité 5G, des systèmes de transport sans conducteur, et des robots.

"Juste un pas derrière leurs homologues mondiaux, les leaders technologiques européens vont désormais ressentir la pression supplémentaire de la supervision gouvernementale", déclare Bieler. "Si l'Europe veut accroître les avantages de l'automatisation et concurrencer le reste du monde en termes d'efficacité, de résilience et de service client, les gouvernements et les entreprises doivent redéployer leurs employés pour soutenir et conduire les initiatives d'automatisation."

Le rapport décrit sept étapes pour aider les DSI à surmonter les défis et à créer un cadre solide pour des projets d'automatisation réussis. Les projets les plus importants comprennent :

  • Faire évoluer les employés. L'automatisation et l'IA accélèrent encore le besoin de compétences technologiques. L'éducation et la formation sont présentées à juste titre comme essentielles pour atténuer les effets du remplacement de la main-d'œuvre par l'automatisation.
  • Profiter du temps de mise en œuvre de l'automatisation. En moyenne, le cycle de mise en œuvre d'une initiative d'automatisation complète prend environ un an et demi du début à la fin. Pour maximiser les chances de succès, il est essentiel de garder les experts humains opérationnels, avant qu'ils ne soient transférés vers d'autres processus à valeur ajoutée.
  • Conserver le savoir-faire humain lors de la conception de vos processus d'automatisation. Le jugement humain reste un facteur clé dans les projets d'automatisation, et sans une connaissance approfondie des processus et une connaissance historique du chemin vers l'automatisation dans l'entreprise, l'expérience des clients et des employés en souffrira.


Communiqué par Forrester