We’re available from 9 am to 6 pm on weekdays. Contact Us.
Flexibiliser les espaces de bureau et les parkings grâce à l’IoT

De plus en plus, les organisations sont invitées à répondre aux besoins croissants en flexibilité des collaborateurs. Dans cette perspective, l’Internet des Objets (IoT) apporte des réponses permettant notamment de comprendre les usages et d’offrir des solutions de gestion des postes de travail décentralisés ou encore des places de stationnement.

Début février, à l’occasion de la quatrième édition de son événement IoT, intitulé « Flexibilité, votre nouveau super-pouvoir », POST a évoqué ces tendances notamment à travers la présentation de deux cas d’usage développés au Luxembourg.

Nouveaux besoins en flexibilité

La pandémie que nous avons traversée a bousculé les organisations, démontrant notamment que le télétravail pouvait être généralisé. Surtout, elle a permis de réaliser que le travail à distance n’impliquait pas forcément une perte de productivité. Au contraire, offrir davantage de flexibilité contribuerait à renforcer l’engagement des collaborateurs, comme tendent à le démontrer quelques statistiques présentées lors de l’événement.

Par exemple, une étude réalisée par le cabinet EY a révélé que 50% des salariés seraient prêts à démissionner s’ils n’ont pas la possibilité de travailler à distance ou de manière plus flexible. Une autre étude de l’Université d’Oxford précise qu’un employé satisfait par ses conditions de travail voit sa productivité augmenter de 13%. D’autre part, des employés interrogés déclarent que près de 50% du temps de trajet gagné chaque jour grâce à la possibilité d’opérer à distance est consacré au travail. Offrir plus de flexibilité contribue dès lors au bien-être des salariés, mais aussi à augmenter les revenus et profits de l’entreprise.

Gérer des espaces de travail décentralisés

La période de pandémie a suscité de nouvelles attentes auprès des collaborateurs. Prenons l’exemple d’une société luxembourgeoise spécialisée dans la gestion de fortune : l’entreprise a proposé à ses 400 collaborateurs de profiter d’une flexibilité accrue. « La volonté est de permettre à chacun de faire plus de télétravail, et ce dans les limites établies au niveau de la fiscalité et de la sécurité sociale à l’échelle transfrontalière. Au-delà, l’idée a été d’établir des hubs à proximité des frontières, pour permettre aux salariés frontaliers de perdre moins de temps dans les trajets. Nous avons décidé d’ouvrir des postes de travail à Belval, pour les salariés venant de France, et à Windhof, pour ceux venant de Belgique »

Réserver son emplacement de travail

À travers le projet NEO (pour Nouvel Environnement et Organisation de travail), un des premiers enjeux a été de définir la taille de ces nouveaux hubs, afin d’éviter qu’un employé ne se retrouve sans poste de travail à son arrivée. Dans ce contexte, la société a fait appel à POST, qui lui a proposé de mettre en place la solution de gestion et d’emplacements et services à distance de Condeco.

Cet outil permet à chaque collaborateur, de manière dynamique, au départ d’une application mobile, de réserver à l’avance un poste de travail, une salle de réunion ou encore un espace de stationnement au sein d’une des infrastructures de l’entreprise. « Ensemble, nous avons mis en place une stratégie claire, définissant le nombre de jours que les collaborateurs devaient passer sur site ou pouvaient prester en télétravail. À partir de là, il a été possible d’éditer des plans d’occupation des locaux et de déterminer, au sein de la solution, des droits d’utilisateur », poursuit Aime Thiltges. « L’application donne la possibilité aux employés de décider où ils veulent travailler et quand, dans le respect des règles définies au niveau de l’entreprise, précise Gilbert van Cauwenberg, représentant de Condeco. Il est très simple, pour chacun, de réserver un bureau, un poste de travail, un espace collaboratif par localisation, des emplacements de parking et même de réserver des services, comme du catering associé à une salle de réunion. »

La solution, en outre, permet à l’employeur et aux collaborateurs de mieux suivre les équipes. En travaillant avec POST, certaines entreprises ont pu déployer efficacement cette solution flexible et entendent l’enrichir avec d’autres fonctionnalités, comme la possibilité de monétiser les emplacements de stationnement, ou encore intégrer d’autres données, comme celles relatives au bien-être des collaborateurs et transmises par des capteurs de CO2 au niveau des espace

Flexibiliser l'occupation du parking

Creos, le gestionnaire des réseaux de gaz et d’électricité au Luxembourg, a été pour sa part confronté à une autre problématique. Au niveau de ses nouveaux bureaux, où travaillent quelque 400 collaborateurs, le nombre de places de parking a été limité à 300. « Cela a nécessité de trouver des solutions pour flexibiliser l’occupation de l’espace et garantir à chacun un accès facilité au lieu de travail », commente Matthieu Hegerle, Technical Solutions Coordinator au sein de CREOS, qui a accompagné ce projet de « smart parking ».

Pouvoir suivre l'occupation du parking

L’entité membre du groupe Encevo s’est alors tournée vers POST pour trouver une solution cloud permettant à ses collaborateurs de connaître en temps réel le nombre d’emplacements disponibles et de fournir des notifications relatives à l’occupation du parking. « Un des premiers enjeux, avec la solution, est de comprendre comment fonctionne le parking, quels sont les besoins de chacun, quelle est l’utilisation des services proposés comme la possibilité de recharger un véhicule hybride ou électrique », poursuit Matthieu Hegerle. À cette fin, la société a eu recours à Wizzilab, qui propose une solution de suivi de l’occupation du parking et de guidage à travers lui au départ de capteurs connectés sans fil installés au sol et au plafond. « Le capteur au sol permet de détecter la présence d’un véhicule. Celui situé au plafond, équipé d’une lampe LED, permet de guider les utilisateurs vers les bonnes places », explique Pierre Emmanuel Charbonnier, directeur commercial au sein de Wizzilab. Les données collectées et traitées peuvent être accessibles par les utilisateurs à l’aide d’une application iOS et Android développée par Intech.

Des solutions évolutives

Avec POST, le projet a été plus loin. La solution est enrichie par des données supplémentaires. Par exemple, les véhicules ont pu être équipés d’un capteur Beacon renseignant l’identifiant de l’utilisateur. Ce qui permet d’identifier les véhicules autorisés, pouvant stationner auprès d’une borne de recharge électrique ou sur un emplacement réservé à une femme enceinte ou à une personne à mobilité réduite. Le gestionnaire, en temps réel, peut faire évoluer les espaces réservés pour répondre à l’évolution des besoins de l’entreprise. « La capacité de pouvoir réserver n’a pas été prévue à l’origine. Toutefois, nous avons dès le départ anticipé la possibilité de l’intégrer ultérieurement, explique Matthieu Hegerle. La solution pourrait être enrichie avec d’autres fonctionnalités, comme la possibilité d’orienter l’utilisateur vers le parking public le plus proche lorsque le parking est à saturation et de lui indiquer la manière la plus simple de rejoindre le bureau.»

Ces solutions sont évolutives et permettent, efficacement, d’accompagner les besoins croissants en flexibilité des organisations.


Source : POST