We’re available from 9 am to 6 pm on weekdays. Contact Us.
Est-ce enfin l'heure de la base de données as-a-Service? Facilitez la tâche de vos gestionnaires IT

Vous n'en êtes peut-être pas conscient, mais vos bases de données sont au cœur de votre entreprise. Vous y stockez, sécurisez et utilisez constamment ce qu'elles contiennent. Car ces données sont désormais cruciales pour la prise de décisions, la stratégie et la gestion des sociétés. Et même si elles sont l'un des piliers les plus évolués du secteur IT, elles n'en sont pas moins une source incroyable de richesses, qui augmentent sans cesse.

L'analyste Gartner a estimé à près de 67 milliards de dollars la valeur de l'ensemble du secteur des bases de données, soit 17 % de plus qu'en 2020. Les raisons?? Les entreprises considèrent les bases de données cloud et non relationnelles comme les nouvelles possibilités pour essayer d'analyser le passé et le présent, afin de mieux se projeter dans l'avenir.

La réussite ou l'échec de l'entreprise grâce ou à cause des bases de données

Tout ce qui est précieux doit être géré avec soin et attention. Pas étonnant que la demande en DBA, les gestionnaires de bases de données, ait à ce point augmenté – pour vous en convaincre, consultez les sites web d'emplois, notamment du Forem. Chaque DBA gère généralement des dizaines de bases de données. Et si vous êtes dans ce cas, vous savez que c'est un job terriblement exigeant. Surtout sachant qu'il devient de plus en plus multidimensionnel depuis quelques années. Avant l'ère du cloud, un DBA voyait ses tâches limitées au provisionnement, au support, à la maintenance, aux mises à jour, correctifs et réparations des systèmes. Aujourd'hui, il doit non seulement travailler sur plusieurs plates-formes, avec la montée des bases de données open source au cours des 20 dernières années, comme PostgreSQL, MariaDB, MySQL et Mongo, mais le cloud lui-même est devenu une plate-forme IT standard. Le rôle des DBA a fort changé : leurs tâches se sont étendues au planning des capacités et à l'harmonisation de workloads sur des bases de données spécifiques. Mais pas que…

DbaaS : Plus qu'une simple automatisation

Conséquence de tout cela?? Les DBA doivent (trop) souvent prester de longues journées de travail, parfois en urgence le week-end, parce qu'ils sont les seuls à connaître les détails des bases de données, dont dépend le bon fonctionnement de l'entreprise. La formule Database as-a-Service (DbaaS) pourrait y offrir une solution.

DbaaS ne se limite pas à automatiser la gestion : cela concerne tout le cycle de vie de la base de données et contribue à l'automatisation ainsi qu'à la simplification des tâches très fréquentes en provisionnement, correctifs, développement, tuning et maintenance des bases de données. De ce fait, les DBA récupèrent du temps libre. Par l'expérience acquise auprès des clients, nous savons que l'emploi de DbaaS permet des économies très significatives. En moyenne, l'administration requiert entre 60 et 80 % de temps en moins, et ce n'est qu'une moyenne puisqu'un client du secteur financier a reconnu devoir consacrer 90 % de temps en moins pour le provisionnement de ses nouvelles bases de données. DbaaS est ailleurs l'une des tendances du cloud sur lesquelles le Global .NEXT Digital Experience 2021 reviendra plus en profondeur.

La convivialité d'un iPhone?

Outre l'automatisation, la convivialité des bases de données est un autre facteur important. Des outils doivent être capables de convertir en un seul clic des processus complexes, monotones et laborieux. Peut-être lisez-vous ce texte sur un smartphone (Android ou iPhone). Sans le savoir, vous utilisez un appareil d'une complexité inouïe. Par le passé, des tentatives avaient déjà été entreprises pour atteindre un résultat identique, mais toutes furent vouées à l'échec. Apple fut l'un des premiers à inverser la tendance, en condensant cette puissance et cette complexité électroniques sous une interface intuitive multitâches : téléphone, appareil photographique et fonction pour retoucher les photos, navigation par satellite, zoom, etc. L'utilisateur n'a pas conscience des capteurs ni des gyroscopes derrière son écran tactile et se moque des millions de lignes de code qui gèrent le tout. Pour lui, tout ce qui importe, c'est que ça fonctionne. Voilà ce qu'un DBA devrait également ressentir. Mais bonne nouvelle, c'est possible?!

Ici aussi, la consumerization of IT joue un rôle. La technologie réemprunte les idées de l'électronique de consommation et les applique sur ce qui s'apparentait jadis à des processus compliqués, avec des front-ends peu affriolants. Personne n'aime devoir lire de longs menus ni parcourir plusieurs écrans pour exécuter une tâche aussi simple qu'écouter un titre de musique ou lancer une vidéo YouTube. Pas plus à la maison qu'au bureau. Alors, quoi de plus normal que de transformer les tâches les plus fréquentes de la gestion de bases de données en simples cases à cocher??

Plus de flexibilité, pour moins de workloads

Les avantages ne s'arrêtent pas là. D'après des audits exécutés par ESG, les prestations de bases de données (basées sur IOPS, le traitement de transactions et d'autres paramètres) sont appelées à augmenter considérablement. La récupération de données ne prend que quelques minutes, le délai d'immobilisation est réduit au strict minimum et la modularité est disponible sur-le-champ. L'entreprise réalise en outre des économies sur les dépenses et la capacité de stockage, parce qu'il ne faut pas conserver de lourdes et inutiles copies de banques de données. Les actions restent identiques, il ne faut plus compter sur les connaissances, préférences, ni présence d'un ou de plusieurs gestionnaires de bases de données. Et tant mieux, car ceux-ci peuvent être dans un mauvais jour, fatigués d'une longue journée de travail ou totalement déconcentrés. Le logiciel, lui, n'est jamais fatigué. Le risque d'erreur est donc réduit au minimum.

La gestion de centres de données s'est fortement simplifiée en quelques années, entre autres par la virtualisation et l'hyperconvergence. Grâce à cela, les gestionnaires s'épargnent beaucoup de travail, et leurs patrons beaucoup d'argent. Tout le monde s'accorde sur ce point. Un changement similaire aurait dû survenir depuis longtemps dans le monde des bases de données, où le single pane of glass peut apporter une vue panoramique avec un contrôle des différentes banques de données de l'entreprise. En ce sens, l'impact ne concerne plus seulement les gestionnaires de ces bases : les projets sont plus facilement terminés dans les délais impartis, les SLA réglés de façon plus stricte… et surtout, les travailleurs et clients plus heureux.

Par conséquent, si vous voulez conserver le meilleur des capacités des gestionnaires de bases de données et les pousser dans leur rôle d'innovation plutôt que d'exécution, accordez-leur les outils pour exécuter leur travail de façon optimale.

Lors du prochain événement Global .NEXT Digital Experience 2021 (en ligne, du 20 au 23 septembre) réparti en diverses séances, plusieurs experts de Nutanix et certains clients expliqueront comment résoudre cette problématique. Enregistrez-vous dès aujourd'hui en cliquant ici, puis en choisissant les séances que vous désirez suivre.

Publication de Nutanix