We’re available from 9 am to 6 pm on weekdays. Contact Us.
Edge Computing et 5G, au cœur de la relance économique

Par Arnaud Bacros, Managing Director Enterprise chez Dell Technologies Benelux. Même si nous attendons toujours, en Belgique, la mise aux enchères des licences 5G, la pandémie, entre autres phénomènes, a clairement démontré que ce genre de technologie innovante est indispensable dans la société actuelle. Des connexions rapides et de meilleure qualité sont en effet plus importantes que jamais. En particulier dans une ère post-Covid où le duo gagnant edge computing/5G permettra d’accélérer la relance économique.

2021 sera une année cruciale pour la 5G. Non seulement, les différents opérateurs ont commencé à effectuer des tests (de grande ampleur) en environnement d’entreprise — par exemple au port d’Anvers — mais les consommateurs, eux aussi, consomment une quantité croissante de données avec leurs appareils mobiles. Pour s’en convaincre, il suffit de penser à l’offre croissante de services et abonnements de streaming — Netflix, Disney+, Streamz, pour n’en citer que quelques-uns — dont l’utilisation qualitative exige, fondamentalement, vitesse et haut débit. De même, dans le monde des affaires et de l’enseignement, des applications du genre vidéo-formations ne cessent de gagner du terrain. Tout ce qui a trait à l’“edge computing” (ou informatique en périphérie de réseau) ne pourra que bénéficier de la 5G. Notez ici que les équipements qu’un employé utilise dans le cadre du télétravail peuvent eux aussi être considérés comme “edge” dans un réseau.

 

Bien plus qu’un réseau rapide

Et pourtant, la 5G continue souvent d’être présentée — par facilité — comme une évolution de nos réseaux 4G et sans-fil existants. Nous avons parfois tendance à fortement sous-estimer l’ampleur de la révolution qui s’apprête à déferler. En effet, l’arrivée de la 5G verra les technologies distinctes que sont le cloud et les télécoms se confondre afin de donner naissance à un monde largement interconnecté. Cela se traduira par la génération d’énormes quantités de données, avec très certainement une croissance exponentielle de dispositifs intelligents, de structures-pivot intelligentes, de maisons/villes intelligentes et d’applications IoT.

 

Les solutions informatiques en périphérie de réseau sont par exemple au coeur du développement d’initiatives Smart City. Qu’il s’agisse de sécuriser des bâtiments, d’automatiser des habitations ou de gérer des services municipaux, la demande de traitements temps réel à très faible latence se fait pressante. C’est là, de concert avec l’augmentation exponentielle du trafic données et réseau, l’élément moteur qui détermine la valeur de l’edge computing. Selon les estimations de Markets and Markets, la valeur marchande de l'informatique de périphérie réseau augmentera de 34% d'ici 2025, passant de 3,6 milliards de dollars en 2020 à 15,7 milliards de dollars en 2025.

 

Edge computing, le chaînon manquant

L’informatique de périphérie réseau n’a rien de nouveau. Les premiers de cordée furent à l’époque les premiers serveurs fax. La différence, aujourd’hui, est le fait que l’on dispose de technologies à haut débit (sans-fil). Ce qui explique l’engouement pour la 5G.

 

Avec son haut débit de données et sa minuscule latence, la 5G ouvre la voie à un large éventail d’applications innovantes. Le “cloud” traditionnel n’est toutefois pas en mesure d’assurer les traitements temps réel de toutes ces applications critiques. L’informatique de périphérie réseau est le chaînon manquant. En effet, l’edge computing permet aux entreprises de mettre en oeuvre des services conteneurisés plus petits et davantage transposables à l’aide de serveurs modulaires. Cela a pour effet de réduire la distance entre le lieu où les données sont traitées et celui où les données sont utilisées. Tout en restant bien entendu dans le contexte du réseau. En d’autres termes, l’“edge” permet de déplacer une partie de la puissance de calcul vers la périphérie du réseau, ce qui vous permet de satisfaire les besoins en traitement de données prioritaire et d’autoriser des services temps réel fiables. C’est possible dans un environnement d’entreprise mais cela vaut également pour un appel aux services de secours lorsqu’un proche malade fait une chute à son domicile. Autre exemple: les capteurs en tous genres, voire même les robots, utilisés dans le secteur des soins de santé pour accompagner les patients à distance. Au bout de compte, les potentiels de l’informatique de périphérie réseau s’imposeront là où ils sont le plus nécessaire.

 

Edge computing et 5G, forces motrices de la relance économique

L’effet de l’informatique de périphérie réseau — combinée à la 5G — ne se limite pas à l’avènement d’applications technologiques plus fiables et centrées sur l’humain. Tout comme KPMG, je crois que les technologies 5G et edge computing seront la clé de la relance économique mondiale, lorsque nous aurons tourné la page de la pandémie du Covid-19. Ceux qui disposeront de potentiels d’informatique de périphérie réseau et d’un réseau 5G performant seront en mesure d’exploiter au mieux cette opportunité et les énormes volumes de données. La meilleure comparaison que l’on puisse faire à propos de ces quantités de données est celle d’un gigantesque et infini océan qui sera bientôt émaillé de dizaines de milliards de petites îles connectées: capteurs, terminaux mobiles, systèmes embarqués, que ce soit de type industriel ou personnel.

 

Chaque secteur — depuis l’industrie manufacturière jusqu’au secteur des transports, en passant par le secteur des services et celui des soins de santé — attend impatiemment l’avènement de la puissance de la 5G. En renforçant la colonne vertébrale numérique de l’entreprise à l’aide de réseaux edge computing et de réseaux 5G, ils ont la possibilité de s’adapter plus rapidement et de devenir à la fois plus productifs et plus innovants. Ce sera là un paramètre critique pour la relance rapide de notre économie. Ne tergiversons donc plus avec les licences 5G afin de ne pas rater le TGV de la 5G, celui qui circule déjà à plein régime dans les pays voisins.