We’re available from 9 am to 6 pm on weekdays. Contact Us.
9 tendances en cybersécurité pour 2022

Les cybercriminels continueront d'exploiter la pandémie, et utiliseront de plus en plus des technologies émergentes comme la crypto-monnaie, les Deepfakes ou les portefeuilles mobiles, selon Check Point Software.

L'année 2021 a été marquée par une augmentation sans précédent du nombre de cyberattaques. En 2021, 325 entreprises étaient touchées chaque semaine au Luxembourg, soit une augmentation de pas moins de 62% par rapport à l'année 2020. Selon un récent rapport de l’entreprise en cybersécurité Check Point, cette malheureuse tendance se poursuivra en 2022. Le rapport prévoit que les cybercriminels continueront à exploiter la pandémie et pourraient devenir encore plus inventifs pour dérober vos données. En 2022, les hackers abuseront, par exemple, des Deepfakes, des crypto-monnaies et des portefeuilles mobiles.

Les principales conclusions du rapport 2022 Global cyber-security predictions sont les suivantes :

Les fake news et la désinformation continueront de faire des dégâts : En 2021, les informations mensongères sur les campagnes de vaccination et la pandémie ont été partagées avec zèle. En 2022, les cyber-groupes continueront à exploiter cette faille pour propager des arnaques et des messages de phishing.

Les attaques contre les chaînes d'approvisionnement se multiplieront (davantage) : Alors que les attaques contre les chaînes d'approvisionnement continueront de faire des ravages, les gouvernements devront prendre des mesures fortes pour protéger les infrastructures. La seule façon d'y parvenir est de coopérer entre pays et organisations privées.

La «guerre froide» virtuelle s'intensifiera : l'amélioration des infrastructures et des technologies permettra aux groupes terroristes et aux militants politiques de lancer des attaques plus sophistiquées et plus étendues. Les cyberattaques seront utilisées dans des conflits de proximité avec pour seul but de déstabiliser des groupes (politiques).

Les fuites de données prendront de l'ampleur et deviendront plus coûteuses : le nombre de fuites de données augmentera. Les failles seront également plus impactantes et plus coûteuses pour les organisations et les gouvernements touchés. Au Luxembourg, certaines entreprises ont payé une rançon l'année dernière. En 2022, nous pouvons nous attendre à ce que le montant de cette rançon augmente.

Les pirates viseront davantage la crypto-monnaie : Alors que les monnaies deviennent de plus en plus virtuelles, les pirates feront preuve d'une plus grande inventivité pour déjouer la cybersécurité afin de voler et de manipuler les bitcoins et les altcoins.

Les cybercriminels cibleront les appareils mobiles : les portefeuilles et les paiements mobiles sont en plein essor, ce qui n'est pas passé inaperçu auprès des hackers. Les cybercriminels adapteront leurs tactiques pour tirer parti des appareils mobiles.

Les faiblesses des microservices seront exploitées : les fournisseurs de services dans le cloud utilisent de plus en plus une architecture de microservices. Les attaquants chercheront des vulnérabilités dans cette architecture pour mener des attaques à grande échelle.

La technologie Deepfake comme arme : La technologie Deepfake deviendra si avancée qu'elle pourra être utilisée comme arme pour tromper des groupes, influencer des opinions ou manipuler des actions financières. Les Deepfakes seront également de plus en plus utilisés dans les attaques d'ingénierie sociale pour obtenir des données sensibles et des identifiants de connexion.

Les logiciels malveillants continueront de se développer : les cybercriminels continueront de cibler les entreprises qui ont les moyens de payer des rançons. Les attaques par ransomware deviendront également plus complexes et personnalisées.

"Les pirates informatiques s'adaptent à la vitesse de l'éclair, comme nous avons clairement pu le constater en 2021. La cybersécurité reste une course aux armements entre les entreprises d'une part et les criminels d'autre part. À mesure que la technologie devient plus performante, les pirates deviennent plus rusés", déclare Zahier Madhar, ingénieur en sécurité chez Check Point Software. "Si nous regardons le type d'infrastructure et le gain financier lors d'un éventuel piratage réussi, nous nous attendons à une augmentation des attaques au Luxembourg contre le secteur financier, le gouvernement et les fournisseurs d'énergie. Les attaques par ransomware et phishing ont prouvé leur efficacité en 2021, il est impératif que les entreprises restent proactives et ne laissent aucune faiblesse sans protection et sans surveillance", conclut Zahier.

Le rapport de Check Point Software 2022 Cyber-security Predictions est disponible ICI.

Communiqué de presse de Check Point Software